Bon à savoir sur l'assurance crédit

Assurance crédit, le piège à éviter !

Bien plus que le taux, pensez à vérifier que l'assureur prendra en charge vos échéances de crédit, même si votre employeur complète votre salaire. Votre garantie ne doit pas être basée sur la perte de revenu, en effet certains contrats d'assurances de crédit prévoient qu'en cas d’Incapacité temporaire totale de travail (ITT) et Invalidité Permanente Totale (IPT), l'indemnisation de l'assureur sera calculée en fonction de la perte de revenu.

Dans ce cas, si vous êtes salarié et que vous bénéficiez d'une Convention Collective et/ou d'un Régime de Prévoyance complétant votre revenu, l'assureur ne prendra pas en charge vos échéances.

Beaucoup de contrat groupe bancaire base leur garantie ITT (incapacité temporaire de travail) sur la perte de revenu, c’est ce que l’on nomme la Garantie indemnitaire : Votre échéance de crédit est prise en charge à concurrence de la perte de salaire réellement constatée, si cette perte est minime, la prise en charge sera très faible voir nulle.

Vous êtes fonctionnaire, ne souscrivez pas cette garantie, vérifie le type de contrat groupe proposé par votre banque car en cas d’arrêt de travail, vous aurez donc payé pour rien. De nombreuses banques proposent aujourd’hui ce type de ouverture, soyez vigilent !

Les contrats que nous vous avons sélectionné sont basés sur une Garantie forfaitaire : Quelque soit la baisse de salaire, votre échéance de crédit sera prise en charge en totalité à concurrence de la quotité saisie à la souscription. Privilégiez cette solution. Pratiquement tous les contrats individuels appliquent ce mode de garantie.

Notre conseil : Refusez systématiquement les contrats groupes et individuels basés sur de l’indemnitaire. Optez pour les contrats individuels qui prennent en charge vos échéances de crédit quelque soit vos revenus avant ou après votre arrêt de travail